Projet d'établissement

Projet d'établissement

 

Maîtriser la langue, c’est pouvoir concevoir grâce à la pensée scientifique

            « Ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement / Et les mots pour le dire arrivent aisément » clamait Boileau dans son Art poétique. Au lycée Jules Richard, nous faisons nôtre cette maxime tel un horizon pédagogique vers lequel nous voulons entraîner nos élèves. Beaucoup d’entre eux peinent à formuler clairement le fond de leurs pensées, faute d’une maîtrise suffisante de la langue. Il n’est jamais trop tard pour tenter d’y remédier.

 

 

 

            Notre ambition s’inscrit ainsi dans la tradition humaniste selon laquelle c’est à travers la maîtrise de langue que peut se déployer la maîtrise de la pensée. L’apprentissage des règles, la compréhension de leurs significations et la discipline intérieure que chaque élève doit conquérir pour rédiger et s’exprimer avec la rigueur exigée, tout cela ne constitue pas un savoir cantonné aux disciplines littéraires. Au contraire, ces connaissances participent à la formation d’une curiosité, d'un intérêt, soucieux de vérifier que son expression sera comprise de tous.

            Nous sommes dans un établissement technologique et professionnel, certes. Mais comment imaginer qu’un ingénieur ou qu'un technicien ne puisse pas produire un rapport, une brochure technique, une fiche de fonctionnement ou un texte sans fautes d’orthographe, de conjugaison ou d’erreur de syntaxe ?

            Ces exercices, qui consistent à vérifier l’orthographe d’un mot dans un dictionnaire ou à consulter un tableau de conjugaison, sont profitables à toutes les disciplines, d’autant plus que l’épreuve du" Grand Oral" en terminale inscrit l’exercice oratoire comme un nouveau rituel de passage.

 

 Vers une maîtrise graduelle

            Pour mener à bien ce projet, des tests de conjugaison, de grammaire et d'orthographe, de grammaire et de conjugaison seront mis en place chaque année, entre septembre et les vacances de la Toussaint.

            Un premier test intitulé « J’aime ma langue » sera soumis à l'ensemble des niveaux lors des semaines succédant la rentrée. ainsi, il permettra d’identifier les règles maîtrisées ou les difficultés à travailler.

            Suite à ce premier test et jusqu’aux vacances de la Toussaint, les cours contiendront des passages au tableau et des entraînements seront dispensés (si possible par des professionnels du théâtre) afin qu’une mise à niveau intensive soit accomplie. Selon les classes, les exigences seront modulées pour que les dernières difficultés soient définitivement résorbées en terminale.

            Enfin, à la veille des vacances de la Toussaint ou à leur retour, un nouveau test sera soumis à l’ensemble des élèves. Il permettra de révéler les progressions accomplies et de se pencher sur les éléments à travailler.

            Pour féliciter les plus belles progressions, une récompense sera attribuée aux meilleurs résultats. Un tableau officiel inscrira publiquement les vainqueurs du prix « J'aime ma langue ».

 

« La lecture est à l’esprit ce que l’exercice est au corps » J. Addison

            L’apprentissage de la langue ne peut s’ancrer dans les mémoires sans les impressions stylistiques que les émotions vécues par la médiation de la langue. La lecture, comme pratique de l’esprit, révèle les potentialités du langage et de la pensée. Aucun livre n'est bon ou mauvais, cette appréciation ne peut se faire que par celui ou celle qui s'adonne à la lecture, nous avons chacun une singularité qui mérite qu’on lui consacre du temps.

 

Si vous souhaitez consulter notre projet d'établissement en format PDF, en voici le lien --> Projet d'établissement

«